"alerte-sous-les-tropiques-:-avec-les-gendarmes-de-la-reunion"-dans-"enquete-d’action"-ce-soir-sur-w9

"Alerte sous les Tropiques : avec les gendarmes de la Réunion" dans "Enquête d’action" ce soir sur W9

Ce vendredi à partir de 21h05, Marie-Ange Casalta présentera sur W9 un numéro du magazine “Enquête d’action” avec au sommaire « Alerte sous les Tropiques : avec les gendarmes de la Réunion », une enquête réalisée par Bruno Evenou et produite par No Production.

« Enquête d’action » vous emmène à 8 000 kilomètres de la métropole : à la Réunion. Située au beau milieu de l’océan Indien, l’île attire près de 500 000 touristes du monde entier chaque année. Derrière ses paysages à couper le souffle, ses lagons turquoise et son célèbre volcan, la Réunion cache d’autres aspects beaucoup plus sombres. Sur fond de pauvreté et de chômage de masse, l’alcool et la consommation de cannabis sont de véritables fléaux auxquels s’ajoute une délinquance routière en hausse constante. Les gendarmes de l’île ont fort à faire. Nous avons passé plusieurs semaines auprès des forces de l’ordre qui n’ont d’autres choix que d’être sur tous les fronts pour maintenir l’ordre et la sécurité.

Parmi eux, Thomas, de la brigade nautique qui tente coûte que coûte de faire appliquer la loi interdisant le surf en dehors du lagon en raison des attaques mortelles de requins. En effet, la Réunion détient le triste record du nombre d’attaques de squales. En 2019, 11 attaques mortelles ont eu lieu. Vous verrez que malgré la prévention des gendarmes, certains surfeurs font de la résistance, à leurs tristes dépens…

Mathieu est sauveteur en montagne. Il a quitté sa Savoie natale pour intégrer les rangs du PGHM (Peloton de Gendarmerie en Haute Montagne) réunionnais. Avec 600 interventions par an, il est le plus actif de France après celui de Chamonix… Chaque jour, Mathieu est amené à secourir des randonneurs imprudents dans des canyons encaissés. Au cœur de ce relief escarpé, la moindre erreur de pilotage de l’hélicoptère de la gendarmerie peut être fatale…

Enfin, un autre fléau mobilise les gendarmes réunionnais chaque jour : la consommation de zamal, le cannabis local. Sur l’île, ce produit stupéfiant se consomme quotidiennement et pousse partout. Nous les suivrons lors d’une perquisition spectaculaire au domicile d’une famille à la tête d’un commerce illégal de cette plante…

Sur terre, dans les airs et en mer, les gendarmes sont mobilisés jour et nuit pour veiller sur les 850 000 Réunionnais et les milliers de touristes qui visitent ce bout de France tropical chaque année.

Auteur de l’article : buzzmonclick